Un pas de côté par rapport au sujet initial du blog, mais un sujet d’actualité à moins d’un an de l’élection présidentielle.

On assiste actuellement au grand déballage des égos de nos hommes et femmes politiques : c’est à qui se dit le plus apte à solutionner tous nos soucis d’un coup de baguette magique.

Voici peu, Nabotléon 1er, Nabot hargneux à talonnettes fait son grand retour, faisant table rase du passé, oubliant les innombrables casseroles attachées à ses chaussures compensées, oubliant les copinages du passé, la réduction des services publiques et des fonctionnaires, bref, tout beau, tout neuf, il faut le croire, c’est LA solution idéale pour redresser le navire France, il est sorti de sa retraite dorée pour nous aider, si si…

Un peu avant, Montebourg, tout sourire au journal du soir de Rance 2, nous annonçait aussi détenir la clé magique pour tout redresser. Quand le journaleux local lui demande de chiffrer, il botte en touche avec un « oui, c’est prévu » et enchaine sur SA communication politique, sur SON message à faire passer devant nous, peuple abreuvé d’images et de communiqués.

Plus discrets, Duflot la criarde et Hamon le discret se sont aussi lancés dans la compétition. On frôle le grand n’importe quoi, on prend les même têtes et on recommence comme par le passé, on a oublié les leçons données récemment.

Récemment, Macron se dévoile : il a un projet, projet rapidement conspué par la machine à écraser du parti socialiste qui a rapidement mandaté ses membres-éléphants pour venir se répandre en méchancetés sur le p’tit ex-ministre dans les médias. Belle attitude, on est certains de ne jamais avancer en se comportant ainsi, en critiquant toute idée non issue du panier de crabe socialio-solférinien.

Seule et grande absente, la blonde facho qui a réussi à apprendre à se taire : moins elle en dit, plus les autres trébuchent, plus elle gagne en popularité ! Oh ne vous trompez pas, elle n’a rien d’une femme de la rue, elle vit confortablement, bien plus que les électeurs qu’elle dupe avec des discours enflammés : on lui en veut, on veut la faire taire, il y a un complot judé-maçonno-UMPS et très certainement une intervention des habitants de Vénus… Ouiiiiin ouiiiinnn, la seule attitude qui fonctionne encore dans ce Fhaine qui veut se prendre pour une démocratie, c’est pitoyable, à défaut d’avoir des propositions claires et surtout applicables dans un monde désormais globalisé.

Mais ailleurs ce n’est pas mieux, au PS on fait front commun pour porter un pseudo projet qu’on attend encore. Protégeons le Mouzident Flamby 1er qui n’a rien d’un roi et encore moins d’un Président de la République : aucune aura, aucune allure, aucun projet ferme, juste des propositions qui suivent le sens du vent venu de la rue. Diriger ? Aucune idée… kesako ?

Et dans les Palais dorés, rien ne se fait, rien ne se décide, après tout ceux qui votent les lois profitent des dorures de la République et n’oseront jamais remplacer le siège confortable par un banc en bois. Dans d’autres pays, le premier ministre vit avec le peuple, en Islande on n’a même pas pensé à ériger un mur puisque la fonction appartient au peuple en priorité. Dans d’autres pays, nos élus voyagent avec le peuple, ils n’ont pas de flotte privilégiée, et cela ne leur empêche pas d’être respectés, écoutés, attendus.

Non vraiment je manque d’optimisme, désolé, face à ces politocards opportunistes. Je rêve d’un gestionnaire placé à l’Elysée, quelqu’un qui ne fera pas avec et autours d’un parti politique, mais quelqu’un qui sera capable de gérer l’entreprise France, d’avoir des idées, d’oser les appliquer sans se demander si son siège sera toujours aussi confortable dans 5 ans. Je rêve de quelqu’un élu et au service de nous, le peuple, quelqu’un qui aura à rendre des comptes, quelqu’un qui interrogera tout le monde pour les décisions sociétales.

Valls, La Peine, Flamby, Montebourg, Nabotléon 1er, Duflot, tous ceux là ont déjà eu leur chance : à qui le tour, qui osera rénover, qui osera avoir des idées en se moquant de sa carrière ? Servir la France est donc devenu impossible ? Où sont donc passés ces Hommes et Femmes dotés d’une vision novatrice, d’une vision au service de la nation et non d’une vision de leur mandat ?

En 2017 j’aimerai voter POUR un projet, pas CONTRE des idées… Sinon un jour le Peuple descendra en masse dans les rues, et l’Histoire nous a déjà montré ce qu’il se passera, les têtes tomberont, le pouvoir changera.

A bon entendeur, Mesdames et Messieurs les politocards, je vous salue, ironiquement 😉

clown

Be Sociable, Share!