Choisir son antenne, un billet oh combien toujours d’actualité, publié initialement le 4 Mars 2008, cela ne nous rajeunit pas vraiment 🙂

Le moment est venu d’établir une liaison WiFi, mais quelle antenne choisir ?

Vous avez deux types principaux d’antennes, classés en sous-catégories :

  1. les omni-directionnelles : rayonnement à 360°
  2. les directives : elles se définissent par un gain et un angle de rayonnement, appelé angle d’ouverture.
  1. les patch (ou panneaux)
  2. les sectorielles : couverture d’un secteur (zone) allant de 30° à 120°
  3. les antennes à fentes : 180° d’ouverture environ, pour couvrir une zone
  4. les paraboles : grillagées ou pleines, suivant le gain et la force du vent sur le site d’installation
  5. les yagi : la forme ressemble fortement aux antennes TV

Applications et antenne

Le choix du type d’antenne va dépendre de vos applications.

Directive :

  • aller du point A au point B
  • couvrir une zone précise et étendue

Omni :

  • couverture d’une zone peu étendue
  • couverture d’une pièce, de l’intérieur d’une pièce
  • utilisation mobile

Pour couvrir efficacement une place, une petite directive ouvrant à 75° ou plus sera suffisante. Pour relier un autre AP à 3 km, vous aurez par contre besoin d’une directive un peu plus puissante, « concentrant » son émission sur 30 à 40° par exemple, disposant d’un gain de 10 à 15 dbi (calcul à faire en fonction de la longueur du câble de liaison et de la puissance de votre émission).

Vous êtes perdus ? Le mieux est de poser la question lorsque vous nous contacterez. Nous vous demanderons toujours les renseignements ci-dessous :

  • puissance de votre AP (si connue)
  • distance à parcourir SANS OBSTACLES
  • longueur de câble coaxial souhaitée
  • contraintes environnementales (bâtiments de France, site classé, immeuble en verre, etc.)

Antenne sectorielle en position

Be Sociable, Share!