Retour sur un projet initié en 2014, un Raspberry Pi et sa caméra intégrés dans un caisson étanche, cf ce billet de l’époque.

raspberry_timelapse1

Raspberry Pi Timelapse

Jusqu’à aujourd’hui, notre prototype intégrait deux sondes de température, une DHT22 et un BMP180. Seul le BMP180 était utilisé, mais avec la mise à niveau en cours, tout va changer :

  • le BMP180 va prendre place dans une crépine (cf ce billet) pour fournir un relevé extérieur
  • le DHT22 va être collé à l’intérieur

Commençons par le DHT22 :

raspberry timelapse4

Le voici désormais soigneusement collé au dos de la caméra. Notez que nous récupérons tout, y compris le bout de carton destiné à protéger la caméra des LEDs du Raspberry Pi ! Recyclage… recyclage…

Il est maintenant temps de refixer correctement la caméra, l’élastique bricolage utilisé ayant depuis séché : deux pieds caoutchouc, deux points de Superglue 3, et hop !

raspberry timelapse 3

Sur le bas de l’image, vous apercevez le BMP180, au bout de 60 cm de câble CAT5, prêt à être « embouteillé » dans la crépine qui nous servira de protection.

raspberry timelapse1

L’extrémité du câble CAT5 a été soudée sur le GPiO du Raspberry Pi. Notez qu’il s’agit d’une version ancienne de Raspberry Pi, largement suffisante pour l’usage demandé. Notez également l’alimentation (platine rouge) qui permet d’injecter du POE et de récupérer du +5Vcc sur USB et de l’ethernet au final. Un câble alimente le tout, un seul câble.

Passons maintenant à la sonde de température extérieure, nous allons intégrer le BMP180 dans notre crépine comme ceci :

raspberry timelapse 2

Solution simple pour rendre l’arrière le plus étanche possible ? Du Ni Clou Ni Vis, tout simplement, ou produit équivalent. Pensez au préalable à découper un petit bout de carton rond que vous allez insérer : cela évitera à la pâte de venir se répandre sur le BMP180 et de couler n’importe comment. Voici le résultat, avant nettoyage :

raspberry sonde temperature

 

Pour un résultat plus propre, versez une goutte de produit vaisselle sur un doigt, et venez lissez l’arrière, une fois complètement rempli : ce sera propre, net, et vous n’aurez pas de produit collant sur le doigt. C’est ce principe utilisé pour faire les joints de salle de bain par exemple, à retenir 😉

Maintenant, laissons sécher, et nous en reparlerons prochainement !

 

 

 

 

Be Sociable, Share!