Un superbe article de nos amis journaleux de la Dépêche nous apprend que la ville de Rodez souhaite attendre et réfléchir avant de lancer son WiFi gratuit. Nous retrouvons bien naturellement les arguments habituels de ce journal déjà fort peu partial vis à vis du Wimax :

« Officiellement la réponse de la mairie face à cette pénurie reste la protection des enfants en bas âge. «Les parents ne sont pas emballés par la présence d’ondes».« 

L’occasion pour la Dépêche d’en remettre une couche sur le danger des ondes, de tacler le précédent de Nabotléon 1er accusé d’avoir retardé le haut débit, de présenter la fibre optique et d’évoquer la connexion de la CCI ou de l’aéroport, la belle affaire.

Un article qui part dans tous les sens, avec un titre alléchant et un contenu désordonné à souhait, mélangeant le WiFi, l’inévitable danger des ondes, le très haut débit, la fibre, une sainte parole socialiste et je ne sais quoi encore. Bref, je reste sur ma faim 🙁

Source