Sauf à habiter sur Mars, vous n’ignorez sans doute pas le lancement des JO d’Hiver de Sochi le 7 Février 2014. Passons sous silence les expropriations, l’homophobie russe universelle, les décharges sauvages, les atteintes écologiques, la corruption et le sublime exemple de dictature démocratie que nous propose la grande Russie, et tournons nous vers les risques de piratage ou d’intrusion dans les systèmes WiFi qui seront utilisés.

En effet, nombre de dignitaires, de journalistes, de chefs d’états feront le déplacement. Nombre d’entre eux utiliseront des réseaux WiFi, 3G ou 4G. Quid de la sécurisation ? N’est-ce pas là l’occasion idéale pour tenter de s’introduire dans les machines de certains décideurs de la planète ?

C’est ce qu’a tenté de mettre en évidence une vidéo de NBC avec Richard Engel qui est allé se promener en Russie avec un matériel spécialement équipé avec des informations alléchantes pour les pirates russes : un pot de miel, selon le vocabulaire ad-hoc.

En quelques minutes, un smartphone s’est trouvé infecté par une URL pointant sur un fichier .apk, une application android chargée de venir prendre le contrôle… Les ordinateurs Windows et OS/X ont été eux aussi ciblés, avec l’idée de gagner un accès au contenu des appareils : contrôler, surveiller, et gagner un maximum d’informations, le principe ne change pas.

Les conseils des experts en informatique sont simples :

  • désactiver le bluetooth
  • installer les mises à jour avant de partir
  • ne pas cliquer sur des liens externes et inconnus

et nous pourrions aisément ajouter de toujours utiliser un VPN crypté une fois connecté à des réseaux WiFi ouverts 😉

pirate

Be Sociable, Share!