Guillaume Pépy, le président de la SNCF, a été clair, il n’y aura pas de WiFi gratuit dans le TGV, c’est économiquement impossible, eu égard à l’investissement important sur chaque rame : «  Sur le Thalys, le Wi-Fi est gratuit en première classe, payant en seconde, même chose sur le TGV Est. Ce sont des dizaines de millions à investir. On roule entre 300 et 320 km/h et il y a même des tunnels. Une coupole est sur le train, parle à un satellite et un serveur est à bord. C’est un système assez compliqué qui coûte un million d’euros par rame, donc on ne sait pas le faire gratuitement.  »

Espérons simplement que, si l’accès devient payant, il puisse rapidement auto-financer l’investissement et redevenir gratuit par la suite, voir d’un coût moindre… on peut rêver hein ?

Be Sociable, Share!