« L’opérateur trublion », comme le surnomme une partie de la complaisante presse française, est-il en passe de devenir l’opérateur à fuir ? C’est la question que je me pose depuis un bon bout de temps concernant Free, que ce soit via l’ADSL ou pire encore via son offre mobile.

Avant toute chose, j’ai été client de Freemobile, rapidement évacué vers un Sosh qui fonctionne parfaitement, et suis toujours client Free ADSL, avec pas mal de bonheur quant à la Freebox Revolution et son ergonomie, mais avec horreur lorsque St Niel décide de bloquer les pubs ou de limiter mes accès sur les sites de Google, Youtube en premier. JoeMobile, j’y songe, au moins pour tester, voir si le débit et la couverture sont présents, mais quand ? On verra…

Les critiques sur les agissements discrets de Free ? On en trouve à la pelle, sur ce blog par exemple qui met en avant la priorité donnée aux applications testant les débits 3G, totalement débridées sur le réseau de Freemobile par exemple (et sans doute chez d’autres…) : un mensonge de plus de St Niel ? Oui, possible, FrAndroid l’avait expliqué en détail justement.

Plus récemment, si vous voulez profiter du Replay (= revoir les chaines TV), à certaines heures c’est tout simplement impossible, sauf à payer un pass de 0,99 € la soirée ou 3,99 € mensuels : chapeau, St Niel a tout compris, ses clients sont bel et bien devenus des pigeons que l’opérateur va désormais pouvoir plumer à souhait. On attend maintenant le pass Youtube, le pass Appstore et d’autres pass qui permettent de simplement disposer d’un internet libre, FREE in english 🙁

Et si la solution consistait à bien faire comprendre à Free que ses blocages et autres filtrages dérangent les clients ? C’est ce que notre blogueur a fait, lisez donc son billet sur la migration vers Ovh. C’est ce que nous avons fait en dégageant Alice, la blonde utilisatrice du réseau bridé de Free, pour migrer également chez Ovh, avec le même constat : retrouver les vidéos 1080p, ne plus avoir de ralentissement sur les boutiques Apple ou Google, bref, un internet libre de toute contrainte, mais sans les chaines TV de la Freebox. Oui, car le SEUL intérêt de la connexion Free reste la possibilite de recevoir la TV, là où aucun autre opérateur ne le propose. La Freebox délivre des débits de 7 Mbps, Orange ne fournissait que 5 pauvres Mbps, allez comprendre !

Le plus effrayant ? La communauté des Freenautes, ce que j’appellerai une majorité de neuneu décérébrés qui ne jurent QUE par St Niel, béatifiant leur idole tel un sauveur des télécommunications et lui passant toutes ses frasques, ses bugs ou ses blocages. Rarement une capacité d’analyse arrive à pointer le bout de son nez, furieusement écrasée par des fans aveugles : on ne critique pas Free, c’est impossible, incorrect, irrespectueux ! Et même si vous avez des arguments réels, si vous apportez des preuves, des copies d’écran, des tests bien réels, on trouvera toujours à vous prouver par A + B que 2 + 2 font 10 et pas 4, c’est mathématiquement la logique floue qui s’impose toujours.

Certes, oui, Free a su inventer le double, puis le triple play avec la Freebox, oui il a donné un sérieux coup de pied dans la fourmilière du monde mobile, mais c’était pour mieux vous capturer mes pigeons, pour mieux vous proposer SES programmes, SA vision de l’internet avec SES accords, SES chaines replay, et j’en passe. L’internet libre ne l’est plus : un internet libre c’est un modem, une ligne VoIP et rien d’autre derrière, surtout pas de box TV qui ne vous proposera qu’un contenu sélectionné par l’opérateur en fonction des contrats acquis ici ou là (Canal +, chaine cinéma, etc.)

A ce jour, je n’attends plus qu’un fournisseur de chaines TV libéré de tout opérateur, une sorte de Google TV que je brancherai sur ma connexion libre OVH par exemple pour recevoir du contenu directement sur ma TV. L’opérateur me déplait ? J’en change ! C’est simple, pas besoin de revoir de A à Z l’intégralité de ma connexion, je ne dégage que le service qui me pose problèmes.

En conclusion :

  • Free ADSL : parfait pour la TV, rien à redire. Pour tout surf par contre, connexion OVH, libre, IP V6, sans se poser de questions !
  • Freemobile : JAMAIS PLUS, attrapé une fois par le marketing, merci, j’ai donné. Je vérifie toujours la piètre qualité sur les téléphones de quelques amis, et leur montre la qualité Sosh en activant le hotspot mobile.
  • OVH : sans hésiter, oui, trois fois oui, qualité, réactivité, transparence du dirigeant, innovation, VoIP de qualité, vraiment rien à redire !

freemobile_fusee_down