Comment calculer le coût de license d’un faisceau hertzien 10 GHz point à point, par exemple ? L’ARCEP dispose d’une page dédiée sur les redevances d’utilisation de fréquences radioélectriques, rien que ça.

Pour simuler le coût d’une liaison point à point, l’organisme vous propose même une feuille de calcul XLS. Et là, une fois la feuille chargée, c’est le drame 🙂 : rien n’explique les terminologies bureaucratiques exprimées dans le document, du langage opaque typique des spécialistes qui maitrisent totalement leur sujet mais ne sont pas capables d’exporter leur raisonnement dans un monde profane.

En cherchant un peu, IPC signifie indice des prix à la consommation, c’est à peu près tout ce qui restera compréhensible. Sur 10 GHz, à un débit supérieur à 51Mbps, nous avons donc 8…. quelque chose… 8 trucs bidules pas vraiment identifiés, 8 machins énigmatiques : 8 canaux ? 8 MHz ? 8 GHz ? 8 bananes ? 8 pommes ? mystère, l’ARCEP conserve ses secrets 🙂

Ah, peut-être une piste si : Rgestion = G’ x l, la largeur de bande totale. Donc, pour 40 MHz, 1575 x 40 = 63 000 € à l’année ? Euh… Sérieusement ??

Et cette canalisation en MHz, de quoi s’agit-il donc ? 6 colonnes, des chiffres, mais aucun détail précis, nulle part.

Y aurait-il un spécialiste dans la salle capable d’expliquer aux lecteurs combien coûterait un faisceau 10 GHz avec 40 MHz de bande passante, semi-duplex ?

 

Be Sociable, Share!