J’aime particulièrement une expression : sachons raison garder !!!

Oui, restons réfléchis, car on commence à nous présenter le WiGig comme le successeur du WiFi, tous les blogs informatiques ou WiFi en ont parlé depuis que l’alliance WiGig a communiqué sur son protocole, certains avec un peu d’analyse, d’autres en copiant-collant tout simplement l’annonce marketing, sans plus.

Seulement voilà, plutôt que d’évoquer le débit de 7 GBs théorique, l’interopérabilité de tous les modules reliés entre eux, et j’en passe, j’aurais plutôt souhaité me focaliser sur une seule et unique caractéristique : l’utilisation de la bande 60 GHz !!

Nous sommes là sur des micro-ondes : adieu donc les câbles coaxiaux WiFi, bonjour les guides d’onde, les paraboles, les pièces hors de prix, et la portée extrêmement limitée.
Oui, vous l’avez compris, vous ne couvrirez pas tout un aéroport avec un ou deux points d’accès WiGig, il ne faut pas rêver ! Par contre, relier sans fil votre téléviseur 3D ultra plat à votre lecteur blue-ray ou à votre connexion fibrée Orange, oui, cela fonctionnera sans doute parfaitement dans un même foyer, à condition peut être de ne pas avoir des murs en pierre de taille de 1 m d’épaisseur 😉

Et on ne parlera pas du rayonnement, de son danger pour ne pas réveiller le Robin qui veille sur nos toits 😉

En conclusion, il est urgent d’attendre car j’imagine que le futur immédiat d’un réseau sans fil haut débit passera par une utilisation mixte des bandes de fréquence 2.4 et 5 GHz, avec le 802.11n par exemple, voir en y ajoutant le fameux beam forming dont les points d’accès les plus performants sont équipés. Le WiGig ? On verra en son temps !

wigig

Be Sociable, Share!