Les collégiens de Plérin se rebellent contre les protestations anti-Wimax : eux aussi ont besoin d’internet, du haut débit, et ne comprennent pas cette polémique stérile sur les rayonnements, argumentant que les micro-ondes et les portables sont bien plus « radioactifs » qu’une borne Wimax.

Source : Ouest France