En surfant un petit peu au hasard, je suis tombé sur le site suivant : http://filterman.ifrance.com/gsm-142_abidjan_corbeaux_arbres_relais_wimax_wifi_stopper.htm

Corbeaux ? Arbres ? Wimax ? Diantre, quel rapport ?

Je cite : « En 2006, la Société ALINK TELECOM installe dans le quartier Résidentiel SIDECI des II Plateaux, un relais équipé de trois  antennes micro-ondes de type WIMAX dirigées vers le quartier résidentiel. A partir de ce moment, les corbeaux ont quitté les arbres, l’un d’eux a commencé à perdre ses feuillages comme nous le voyons sur les photos ci-dessous, les riverains ont commencé à avoir des brouillages sur leurs postes de télé et aussi à avoir des problèmes de santé. Au final, suite à des mesures réalisées par le Dr Ahouassa, après des débats houleux et un procès, la justice a ordonné l’arrêt des antennes Wimax. »

Waouh !!! Effectivement, sur la photo on voit à gauche un arbre qui semble d’une espèce différente de l’arbre de droite, moins fournie visiblement, mais loin d’être mort. La présence des corbeaux ? Hasard ? Montage voulu pour donner un poids à l’image ? Quelles sont les données scientifiques dans tout cela ? J’ai moi aussi constaté la disparition des mouches dehors depuis que j’ai activé un second point d’accès 2.4 GHz chez moi… ah oui, mais nous sommes en hiver, ceci explique peut être cela… mince ! 😉

Quant à brouiller la TV (500-800 MHz) avec du 3.5 GHz, j’ai comme un doute, un gros doute, car ce sont généralement les harmoniques qui sont capables de faire cela. Par exemple, l’harmonique 2 d’une source 1.2 GHz pourra perturber sur, 1.2 x 2 = 2.4 GHz, mais pas l’inverse…

Continuons l’analyse :
« ATTENTION, certaines antennes considérées comme des faisceaux hertziens en 22 GHz, peuvent très bien être des faisceaux Wimax en 3 GHz de 100 ou 200 Watt. Ce sont des hypothèses de fréquences qui sont données sur cette photo. Il est impossible de dire lesquels sont mono ou bi-directionnel (Simplex, Half ou Full-Duplex). »

Donc, en clair, on nous présente un pylône équipé d’une multitude de faisceaux, on nous dit que celui là est en 22 GHz, celui-ci en Wimax, celui-ci en WiFi, et cet autre là en 38 GHz, sans toutefois ne rien voir clairement sur ces antennes, pour finalement nous dire qu’il se peut qu’on se trompe…

Il s’agit là de l’exemple type de la paranoïa des ondes, celle qui fait écrire n’importe quoi, prendre peur sur n’importe quoi. Il est une fois encore urgent de bien savoir analyser, se poser les bonnes questions, se baser sur des faits scientifiques, et pas simplement sur un vol de corbeaux ou je ne sais quoi encore ! 🙁

Be Sociable, Share!