Il y a environ 2 ans, j’ai profité d’une remise intéressante pour acquérir un PC portable Lenovo, oh pas un foudre de guerre, non, un PC de base, tout simple, me permettant de travailler sur site lors des interventions professionnelles, de conserver un contact par email lors de mes congés.

Sur ce PC, pas de bol, Winchose 8 était installé, eh oui, comme souvent, avec des tas de logiciels à la c… imposés par le constructeur : centre de contrôle de ci, gestion de ça, anti-virus bidule, etc. Ni une, ni deux, c’est une promotion sur Minimachines.net qui m’a décidé à acheter un SSD : adieu donc le disque dur de Virus 8, précieusement mis de côté, et bonjour Kubuntu sur le SSD.

Oh bonheur, la machine poussive avec Micro$$oft retrouvait soudainement une nouvelle jeunesse : rapide, réactive, avec ses 4 Go de mémoire vive c’était une machine vraiment agréable à utiliser, avec toutes les fonctionnalités geek de base.

Ce matin, désireux de ne pas mourir idiot, j’ai décidé de ré-installer le disque dur de Winchose 8 et de tenter une mise à jour vers Winchose 10. N’ayant pas fait de mise à jour depuis 2013, forcément, le PC rame, rame, rame, rame… et tente d’installer un nouveau Winchose Update, en boucle, en vain… Je me remémore du coup pourquoi j’avais choisi de ne plus utiliser les logiciels de Micro$$oft, pourquoi toute mise à jour de cet éditeur m’a toujours fait éclater de rire, pourquoi, depuis des années, j’ai décidé de ne plus utiliser qu’OS/X ou Ubuntu.

Oui, en ce moment je me prends la tête pour faire exécuter la moindre tâche de base à Winchose 8 tellement c’est leeeeeeeeeeent, pas du tout réactif, par moment il ne peut faire de mise à jour, par moment il en trouve, puis plante, puis ne trouve plus rien, puis re-trouve, et ceci en boucle depuis bientôt 1 heure : GALEEEEEEERE !!!!!

winchose windows8

En ce moment, je vous plains, oui vous qui utilisez Winchose pour bosser, ou juste à la maison. Oui je vous plains car vous n’avez sans doute jamais expérimenté Ubuntu, Kubuntu, voir OS/X sur iMac, MacMini ou Hackintosh pour les plus bricoleurs. Oui je vous plains car le mot ergonomie n’est sans doute pas arrivé jusqu’à vous, vous ne savez pas à quel point il peut être bandant de simplement cliquer pour voir une action s’exécuter, sans écran bleu, sans plantage, sans que l’écran ne se fige durant 20 secondes. C’est juste dingue de pouvoir aller sur google et d’entrer une recherche sans que les caractères frappés ne s’affichent avec une seconde de retard, waouhhhhh 🙂

Allez, courage, Winchose m’indique maintenant devoir télécharger 166 mises à jour, soit environ 1,5 Go à charger. Je vais profiter de ma 4G Bouygues pour accélérer un peu le processus je pense, en espérant que rien ne plante en cours de route, on peut rêver… D’ici 2 ou 3 jours je devrais donc pouvoir tester Winchose 10, si tout va bien.

Je vous laisse, je file allumer 10 cierges pour conjurer la malédiction venue de Seattle 😉

 

 

Be Sociable, Share!