Domotique, mot moderne et tellement branché pour savoir ce qui se passe chez vous en votre absence, tout commander à distance, détecter, surveiller, et gérer : voici l’utilisation idéale d’un petit Raspberry Pi, la tarte aux framboises transformée en mini-ordinateur personnel.

Après tout, on ne demandera pas la lune à notre appareil, juste de gérer un réseau sans fil sur 868 MHz, muni d’une clé Z-Wave adaptée (Contrôleur Z-Wave Aeon Labs Z-Stick S2). Au final, voici le montage :

zwave

Raspberry Pi + Clé USB Z-Wave

J’ai utilisé ici la distribution HomeGenie, flashée sur une SD-Card de 2 Go seulement. Je passe volontairement sur les détails du flashage, Google est votre ami et les méthodes ne manquent pas, que ce soit sous WinChose, OS/X ou Ubuntu. Prévoyez juste une carte SD adaptée, 2 Go minimum, 8 si vous pouvez, histoire de voir venir.

Une fois la bestiole installée et mise sous tension, récupérez l’adresse IP de votre Pi et connectez-vous dessus avec votre navigateur web préféré, Chrome par exemple : vous obtenez l’interface d’administration de HomeGenie. L’ajout du contrôleur  Z-Wave usb et des différents modules qui lui sont associés reste relativement simple.

Voici une capture d’écran d’un contrôle simple : allumer ou éteindre une prise de courant Z-Wave (Wall Plug de Fibaro) :

homegenie1

Pour les plus geeks, vous retrouverez également une application Android pour gérer votre serveur HomeGénie à distance, depuis votre smartphone ou votre tablette.

Améliorons maintenant notre installation…

Pour plus de confort, nous allons attribuer une adresse IP fixe à notre Pi. Commencez par vous y connecter en ssh, soit via un client ssh, soit via la ligne de commande Linux / OS/X :

ssh pi@votre_ip, avec le mot de passe raspberry.

Par exemple : ssh pi@192.168.1.175 si 192.168.1.175 est l’IP attribuée à votre Pi.

Allons ensuite modifier l’IP :

sudo nano /etc/network/interfaces

Cherchez le ligne iface eth0 inet dhcp et remplacez là par :

iface eth0 inet static
address 192.168.1.41
netmask 255.255.255.0
gateway 192.168.1.1

pour l’IP 192.168.1.41 par exemple, et 192.168.1.1 comme adresse de sortie (l’adresse de votre box internet). Redémarrez le Pi puis connectez vous avec votre navigateur sur la nouvelle adresse IP : http://192.168.1.41

Conclusion :

Ceci terminera ce rapide billet sur le Raspberry Pi transformé en petit contrôleur domotique. Il n’avait pour vocation que de vous donner l’envie d’expérimenter, sans aucune autre prétention. Sachez que cela fonctionne, fort bien, sans doute avec moins de fonctionnalités avancées et sans doute inutiles que d’autres « box » domotiques, mais est-ce bien un handicap dans 90% des utilisations ?

Ici, je me contenterai par exemple de détecter une présence, d’allumer à distance, de lire la température, et d’avoir une alerte incendie pourquoi pas. Une alarme un peu évoluée au final, à peu de frais, et avec des performances totalement acceptables.

Et vous, vos idées, vos projets ?

Be Sociable, Share!