Dans le combat des ondes, même le Bluetooth est désormais cité, comme c’est le cas dans un article de France 3 en Basse Normandie : “Sont visées les antennes relais, les téléphones mobiles et les réseaux sans fil (Wifi, bluetooth).”

Cet article met en avant la réduction à 0.6 V/m de tout ce qui émet, faisant comme toujours un sympathique amalgame entre tout et n’importe quoi, mélangeant différentes fréquences, différentes applications. En gros, tout ce qui émet est nocif, le journaleux ayant commis l’article semble en être bien conscient, à moins qu’il n’ait parfaitement appris la leçon dictée par d’autres.

Préparez vous à dire adieu à vos oreillettes Bluetooth, car s’il faut atteindre les 0,6 V/m, un seuil largement au delà de ce qui existe actuellement (rappelons que le Bluetooth fonctionne à TRÈS faible puissance), nous allons être là véritablement irradiés !

Un nouvel exemple du n’importe quoi ambiant sur le sujet des ondes…