ZDNET fait un bilan du haut débit dans les zones blanches, mettant en avant les différentes solutions et leurs inconvénients :

  • NRA ZO
  • WiFi
  • Wimax
  • Satellite

L’article évoque en outre la faillite de Numévia, un opérateur qui laisse hélas en plan de nombreuses communes.

L’article s’embrouille toutefois à la fin, mélangeant le Wifi, l’Airmax, et la 4G, des modes de transmission et des protocoles tous très différents les uns des autres :

« Du côté de l’hertzien, le Wifi Airmax (équivalent à la 4G) permettra des débits entre 4 et 5 mega symétrique. En fonctionnant en multicast (point vers multipoint), elle rend possible les offres triple play. Elle va être mise en place dans quelques mois par quelques opérateurs. »

Rappelons que la 4G est cette fameuse LTE, Long Term Evolution, attendue dans les années à venir, et déjà déployées dans certains états américains, là où l’arrêt de la TV analogique a laissé de la place à des applications numériques..

Airmax est lui un protocole développé par Ubiquiti, permettant des liaisons à 150 Mbps maximum. Il n’est absolument pas Multicast et ne permet pour le moment pas d’aller au delà de 150 Mbps par liaison établie, sauf à utiliser des routeurs avec agrégation de flux.

Source : ZDNET