Je vous parle d’un temps, que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… enfin pas tant que cela, n’exagérons rien car ce que vous allez voir ne date que de 2002, de mémoire 🙂

Au lancement du WiFi, la débrouille était de mise, les antennes se fabriquaient avec quelques boîtes de conserve et beaucoup d’astuce, les moyens techniques étaient ridiculement limités comparés aux nouveaux matériels disponibles en 2010.

C’est ainsi qu’Arte est venu filmer Nantes Wireless pour son émission Tracks, avec une présentation certes un brin exagérée, mettant en avant des pirates du wifi, mais l’idée était là : présenter un système qui allait rapidement s’intégrer à notre quotidien !


Le Wifi – Arte – Tracks
envoyé par TRACKS_unofficial.

Votre serviteur  a participé à ces essais d’une liaison WiFi sur 16 km, mesurés par pointage GPS, avec des moyens rudimentaires puisque les cartes WiFi 802.11b utilisées ne sortaient que quelques dizaines de milliwatts, à comparer avec les centaines disponibles de nos jours, avec un débit maximum de 11 Mbps.

Les antennes utilisées existent elles toujours, des SD27, reliées tant bien que mal aux modules PCMCIA d’alors, via de multiples raccords et pigtails… 16km avec le pire du pire, voici qui laissait augurer bien mieux par la suite !