Selon Sudouest.com, c’est à Artigues qu’une réunion a rassemblé les fournisseurs d’accès haut débit Wimax, les élus et les habitants.

Chiffres à l’appui, les opérateurs Wimax démontrent, via des sociétés indépendantes, que le rayonnement est largement en dessous des seuils légaux, et surtout en dessous des fameux 0,6V/m qui servent d’étalon de mesure pour tout et surtout n’importe quoi, toutes fréquences et tous modes de fonctionnement confondus.

Mais non, cela ne semble pas suffire, on trouve ainsi rapidement une autre façon de s’opposer au haut débit et plus précisément au Wimax, je cite : « Pour une partie des habitants, la nuisance visuelle dans cette zone résidentielle reste néanmoins un problème et d’autres solutions, via le satellite, sont à l’étude et constituent la promesse d’autres débats. »

Quand le soucis n’est pas le rayonnement, c’est donc l’aspect du matériel qu’on évoque. Le plus rageant reste ceci dit la mention d’une option via satellite, absolument pas illimitée comme nos lecteurs le savent depuis longtemps, avec cette limitation du volume transmis : adieu youtube, M6replay, et tout site gourmand en bande passante ! Bienvenue à la connexion d’antan, mais avec 1 Mbps…