Le site de l’ANFR comporte quelques explications sur les différents champs radioélectriques présents dans notre environnement quotidien.

Il est amusant d’observer les V/m (volts par mètre) mesurés sur différents appareils et de constater que l’horrible démon WiFi n’est en fait pas le plus “rayonnant”, loin de là : que dire de la plaque à induction ? de l’écran d’ordinateur devant lequel nous passons des heures et des heures ?  du micro-onde qui accélère grandement la popote du midi ?

Je vous laisse découvrir les résultats sur le site de l’ANFR, c’est étonnant, un brin contradictoire par rapport à la paranoïa habituelle des associations anti-rayonnements.