Wimax, la norme super-méga-haut débit, la solution à l’absence de l’ADSL, c’était du moins ce qu’on nous promettait à qui voulait bien gober ces informations sentationnelles à la sauce journalistique.

Qu’en est-il vraiment ? Si j’en juge les différents forums, c’est peu fiable, nombreux se plaignent de tel ou tel fournisseur d’accès, beaucoup ne sont pas éligibles, d’autres attendent encore le débit promis. Bref, c’est loin d’être l’ADSL radio qu’on nous faisait miroiter à grand coups d’annonces dans la presse, les blogs, et les différentes revues !

Seuls 526 sites ont été mis en service, sur les 3564 prévus, c’est la conclusion d’une récente analyse par le gendarme des communications, l’ARCEP.

Et Infracom là dedans ? Oh nous avons bien des antennes Wimax au catalogue, nous en avons vendu pas mal, réalisé bon nombre de liaisons coaxiales pour des installations Wimax, mais je me demande où donc tout ce matériel performant a pu passer. Vous avez vu des routeurs Wimax grand public ? Un Linksys Wimax a bas prix ? Un Dlink Wimax ?! Tout ceci reste le jouet de quelques puissants qui semblent vouloir couvrir tout le territoire en super-méga-haut débit, et qui ont pourtant beaucoup de mal à dépasser 4 Mbps en descente et avec le vent dans le dos 😉

Oui nous avons des retours de nos clients, dont beaucoup d’installateurs professionnels : le Wimax n’est pas LA solution haut débit escomptée, déjà de par sa couverture très faible, le manque de sites, et visiblement une certaine congestion des tuyaux destinés à alimenter les accès Wimax vers internet.

Tout ceci laisse fortement penser à une jolie bulle de fumée, à de l’argent dépensé n’importe comment ou pas dépensé du tout.

Quid d’une solution fibre partout, même en campagne ? Pourquoi ne pas remplacer au fur et à mesure les liaisons cuivrées par de la fibre ? Il existe des fournisseurs de fibres adaptées à cet usage aérien pourtant, à bas prix qui plus est ! Alors pourquoi sans cesse réparer les cuivres usés et oxydés de nos campagnes, pourquoi ne pas passer progressivement vers une solution d’avenir permettant d’offrir un accès internet partout, même au fin fond de la campagne ?

En attendant, vous vous devrez vous contenter de vos propre liaisons WiFi pour aller récupérer l’ADSL à 4 ou 5 km de chez vous, là où la civilisation technologique s’est arrêtée…